Le consortium est composé de 7 partenaires qui sont un institut de recherche (ITL - IT), une institution de formation (CIFPA - SP), une université (Anvers - BE), une entreprise (Parma - IT Interport), une association sectorielle (AFT - FR), deux sociétés de technologie et de communication (Poliedra - IT, Grub Solutions - SP), qui se réfèrent à des infrastructures et des entreprises du secteur de portée nationale. En outre, plus de 10 organisations (entreprises, écoles, pouvoirs publics) ont déjà manifesté leur soutien au le projet.

 

Ce programme a été finance avec l’appui du programme Erasmus+ de l’Union Européenne

SIMULTRA – Simulation des processus Logistique et Transport

Financé par le programme européen ERASMUS +, le projet SIMULTRA s'aligne sur les stratégies nationales et communautaires, qui visent à renforcer la dualité dans le domaine de l'éducation et de la formation technique et professionnelle, par une collaboration plus étroite entre le système des entreprises et celui de l'éducation, et une utilisation plus large de l'apprentissage par le travail. Durée du projet:: 2 ans (1er Octobre 2017 – 30 Septembre 2019)

En dépit de son origine militaire ancienne, le secteur de la logistique et des transports auquel nous nous référons, est seulement reconnu aujourd'hui comme un levier fondamental de la compétitivité des entreprises, mais aussi un élément clé de la durabilité économique, environnementale et sociale. Son introduction au niveau de l'école et de considéré comme relativement récent, donc à encourager.

Pour ces raisons, le projet vise à réaliser six outils de simulation, dédiés aux principales activités du secteur, qui reproduisent les procédures opérationnelles, afin de permettre aux étudiants et aux stagiaires d’effectuer les tâches pratiques, typiques et quotidiennes qu'ils effectueront ensuite sur le lieu de travail.

L'objectif fondamental est clairement de faciliter le placement de ces futurs professionnels, de niveau de qualification moyen-élevé (EQF de 4ème et 5ème niveau en particulier), en réduisant l’écart qui sépare formation et l'éducation dans ses méthodes plus théoriques et traditionnelles, du monde du travail et ses opérations concrètes.

Les outils, qui seront réalisés en étroite collaboration avec les environnements opérationnels qui devront être fidèlement reproduits, seront un élément de l'achèvement des cours d'éducation et de formation actuels, et auront l’avantage intrinsèque d'être attrayants pour les jeunes générations, car elles seront sous forme de "jeu vidéo", avec des scénarios, des scores et des niveaux de difficulté, abordant ainsi les habitudes et les technologies aujourd'hui.

Les outils, comme mentionné, se réfèrent à six domaines d'activité, et six profils professionnels de techniciens, d'une importance considérable pour le secteur:

  • Gestion de la chaîne logistique,
  • Transport intermodal,
  • Transport maritime et activités portuaires,
  • Procédures douanières,
  • Transport routier,
  • Logistique d'entrepôt.

A chacun de ces domaines sera décrit en détail les processus, les opérations, le calendrier, les sujets auxquels se rapporter, les outils et la documentation disponibles, afin de concevoir des outils pour une simulation interactive qui reproduira fidèlement la tâche accomplie par les professionnels du secteur.

En particulier, un outil de calcul interactif sera mis en place pour déterminer tous les coûts associés à la chaîne logistique et de transport, un logiciel de gestion d'entrepôt (WMS) à des fins de formation, un simulateur de terminal intermodal pour la gestion des conteneurs, un outil interactif calcul des coûts portuaires et la planification des structures et des équipements, un jeu de rôle simulé gestion des procédures douanières et simulateur de suivi d'une mission de transport routier.

Ces applications couvrent toute la chaîne d'approvisionnement liée à un conteneur qui, à partir d'un pays hors UE, est expédié à client de notre continent, son utilisation permet donc d'avoir une vision globale du secteur et de ses principaux sous-secteurs.

Les outils seront testés dès le projet, grâce à la large implication des enseignants et des apprenants, et seulement après la détection de la satisfaction des utilisateurs, ainsi que la qualité de l'apprentissage, Il sera finalisé. Une documentation technique et de formation spécifique sera préparée pour soutenir l'utilisation, des manuels contenant des contenus et des connaissances relatives aux procédures simulées, aux normes de compétence (selon la méthode ECVET) et pédagogique pour l'inclusion dans les formations et la transparence résultats d'apprentissage.

Les impacts attendus concernent une plus grande préparation "opérationnelle" des apprenants, ce qui facilitera leur insertion, rendant également la formation dans le secteur plus attrayante, grâce à une méthodologie innovante et de qualité qui intègrera les connaissances scolaires et les activités opérationnelles, et qui peut être utilisé en complément aux cours actuels et futurs. Le début d'une collaboration entre écoles et entreprises permettra la naissance de nouvelles initiatives, mais aussi une possible extension des résultats (paramètres à gérer, niveaux de difficulté).